Nouvelles de mars
Le Salon 1861 propage une nouvelle forme de foi dans la Petite Bourgogne
Qu'on en commun TEDxMcGill, un projet de réalité augmentée, un marathon de programmation et une activité célébrant les efforts des enfants de la Petite Bourgogne? Ils font partie du formidable calendrier du Salon 1861, un projet immobilier de rénovation et de transformation de l'église Saint Joseph de Montréal. En 2015, la fondation a effectué un investissement lié à des programmes (ILP) de 160 000 $ dans le projet visant à transformer l’église en un espace de travail partagé afin d’encourager le développement économique, l’intégration communautaire, l’inclusion sociale et la viabilité. 
Dans ce numéro de l’infolettre, nous inaugurons un nouveau type d’article : un reportage de fond qui observe de près certains travaux de la fondation. Le premier de ces reportages porte sur Le Salon 1861.
Le mois dernier, le Salon 1861 accueillait le tournage de TEDxMcGill, la série de conférences « Art x Business », le Startup Weekend de la communauté UP, un projet de réalité augmentée de l'église Saint‑Joseph, le marathon de programmation ProtoHack ainsi que le gala « Les Victoires de la Bourgogne », qui célèbre les efforts des enfants de la communauté de la Petite‑Bourgogne.
Aussi au programme du Salon : un groupe de prière musulman local, un restaurant offrant des produits locaux, une fête techno (« rave ») matinale, une activité de danse aérobique latine (ZumbaMC), des pigistes qui collaborent au Laboratoire de co-création, etc.
Le Salon 1861 a beaucoup changé depuis que Quo Vadis, une société immobilière « BCorp », l’a repris des Sulpiciens. Il ne s’agit plus d’une église délabrée et abandonnée par ses fidèles, mais d’un centre communautaire animé, où des partenaires improbables siègent à un conseil administratif. Des groupes de prière musulmans, des organisations sportives communautaires, des établissements universitaires et des entrepreneurs en nouvelles technologies y sont maintenant rassemblés à une même table.
Natalie Voland, présidente de Quo Vadis, ne l’aurait pas voulu autrement.
 « Cette sensation d’émerveillement qui vous bouleverse lorsque vous entrez ici aujourd’hui, je l’ai eu il y a quatre ans en voyant l’endroit pour la première fois », raconte Mme Voland, dont la société de gestion a participé à la transformation du bâtiment. « De tous les lieux gérés par mon entreprise, c’est le plus petit, mais il a conquis mon cœur. Je me rappelle que lorsque j’y suis entrée, j’ai dit (de façon inappropriée) : “Oh mon Dieu! Comment pouvons-nous sauver cette église?” » 
Lire le reste de l’article (lecture : de 8 à 10 minutes)
WellAhead met en œuvre des pratiques quotidiennes favorisant le bien-être
Au cours des prochains mois, l’initiative WellAhead de la fondation procédera au prototypage de six pratiques quotidiennes (document en anglais seulement) pour améliorer le bien-être social et émotionnel des enfants de la Colombie‑Britannique. Ces pratiques sont « "Be" in Nature » (« être » dans la nature), « 2x10 Check-ins » (bavardages 2 x 10), « Circle » (le cercle), « Take a Pause » (prendre une pause), « Personalized Greetings » (accueil personnalisé) et « Transition Time » (temps de transition); elles ont été conçues par divers intervenants des districts pilotes, en fonction de leur contexte particulier et de leurs priorités. Cette phase de prototypage a pour but de déterminer si ces pratiques ont un effet positif, ainsi que de découvrir ce qu’il faudrait pour les intégrer de façon permanente à la culture des communautés scolaires. 
En savoir plus (en anglais seulement)
Quartiers de Montréal choisis pour le Projet impact collectif de Centraide
Centraide du Grand Montréal a choisi 17 quartiers montréalais, soit deux de plus qu’initialement prévu, pour participer à son premier Projet impact collectif (PIC). Le PIC offrira à chaque quartier un soutien sur mesure en fonction de ses besoins, et les aidera à expérimenter, à innover et à trouver de nouvelles façons d’accélérer le changement. Financé par de grandes fondations familiales de Montréal, y compris La fondation de la famille J.W. McConnell, le PIC vise à augmenter l’impact de la mobilisation et à obtenir des résultats mesurables et marquants sur la réduction de la pauvreté dans les quartiers montréalais.    
Voir les quartiers sélectionnés
Canopée veut aider les collectivités agricoles à changer la paille en or
Le marché du papier de paille croît rapidement, selon Canopée, un organisme titulaire d’une subvention de la fondation. D’après ses recherches, il pourrait se produire 1,3 million de tonnes de pâtes et papiers non faits de fibres de bois. Pour contribuer à répondre à cette demande, Canopée a lancé Yes, in my backyard! (« oui, dans ma cour!» – page en anglais seulement), une initiative de recherche de collectivités agricoles réunissant les conditions idéales (disponibilité de la paille, transport et main-d’œuvre) pour de nouvelles usines de pâte à papier non faite de fibres de bois. 
Pour en savoir plus (en anglais seulement)
Établir une culture de santé aux États Unis : occasion de financement pour les organismes de bienfaisance canadiens en soins de santé
La Robert Wood Johnson Foundation (site en anglais seulement) sollicite des propositions d'idées du monde entier pour établir une culture de santé aux États‑Unis. De 50 000 à 100 000 $ US seront octroyés à des projets, à des programmes et à des modèles qui encouragent l'équité en matière de santé et qui ont démontré leurs effets, mais qui n'ont pas encore été mis à l'essai ni en œuvre à grande échelle aux États‑Unis. La fondation s'intéresse particulièrement aux projets qui bâtissent des lieux sains, établissent des liens sociaux à toutes les étapes de la vie, permettent aux enfants de recouvrer et de garder la santé, intègrent des services de santé et sociaux et orientent davantage les efforts du système de santé vers les causes fondamentales des problèmes de santé. Échéance pour faire une demande : 31 mai 2016 (15 h, HE) 
Apprenez-en plus et faites une demande ici (en anglais seulement)
Occasion de financement : Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada
L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, et les Fondations communautaires du Canada ont annoncé la création d’un fonds communautaire pour célébrer le 150e anniversaire du Canada. Ce fonds versera, par l’entremise des fondations communautaires, des petites subventions à des projets locaux visant à renforcer les communautés, à inspirer une meilleure compréhension du Canada et à encourager la participation à diverses initiatives pour marquer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. 
Pour en savoir plus et faire une demande
Activités à venir au MaRS Discovery District
Jetez un œil sur quelques-unes des activités passionnantes à venir au MaRS Discovery District : 
Jason Saul, chef de la direction de Mission Measurement, explique comment l’Impact Genome Project® (en anglais seulement) est utilisé pour créer une base exhaustive de données probantes sur « ce qui fonctionne » en matière de changement social. Cette activité est incluse dans la série de conférences Global Leaders de MaRS. Ces échanges sont conçus pour inspirer, informer et motiver les dirigeants et les penseurs canadiens en mettant au premier plan des entrepreneurs, des auteurs et des décideurs reconnus mondialement. Pour en apprendre plus et s'inscrire
Joignez-vous aux employeurs les plus innovants, aux organismes axés sur le leadership des jeunes et à l’élite des jeunes talents du pays à l’occasion d’un sommet qui prévoit l’élaboration du premier plan d’action national de mobilisation de la jeunesse d’aujourd’hui pour renforcer la capacité du Canada à former de jeunes dirigeants et innovateurs.
Voici quelques-uns de nos billets préférés du dernier mois! 
Présentation de la série « L'alimentation au futur »
À quoi ressembleront les aliments du futur? Où allons-nous, où voulons-nous aller et que pouvons-nous faire pour changer les choses? Nous tendons le micro à 12 penseurs en matière d’alimentation au Canada pour tenter de répondre à ces questions cruciales. Allez voir la première publication de la série, « Retour vers le futur : rééquilibrer nos systèmes alimentaires », par Andrew Heintzman, cofondateur et PDG d’InvestEco Capital Corporation.
Innovation novatrice : connecter la technologie, les affaires et l’innovation sociale
Selon Tim Draimin, directeur général de SiG, pour que l’innovation sociale porte ses fruits, il faut réinventer sa mentalité et son approche collaboratives. Il plaide la nécessité d’inclure les outils et les technologies modernes, ainsi que le savoir issu de tous les secteurs relativement à l’innovation, au comportement social, au capital social, à la collaboration et aux réseaux.  
En tout juste neuf ans, la communauté de Hubballi, en Inde, a été transformée grâce à des investissements intéressants dans les domaines de l’éducation, de l’innovation et de la collaboration. Lisez ce que Chad Lubelsky, directeur du programme RECODE, et Jakob Wildman‑Sisk, gestionnaire du laboratoire social au Centre Pond‑Deshpande de l'UNB, ont appris sur la stimulation de la croissance d'écosystèmes entrepreneuriaux lors de leur séjour dans cette communauté florissante. 
Voir tous les blogues
Twitter Facebook
Se joindre à la conversation!
Nouvelles Ressources
Le Sommet pour l’innovation autochtone inspire de nouveaux partenariats et projets

L’établissement de nouveaux partenariats entre des organisations autochtones et non autochtones ainsi que la création du Fonds pour la démonstration de projets d’innovation autochtone font partie des faits saillants du Rapport sur le Sommet pour l’innovation autochtone 2015, publié par l’Association nationale des centres d'amitié. Le rapport décrit en détail les résultats prometteurs du premier Sommet pour l’innovation autochtone, l’unique sommet d’innovation sociale à l’échelle nationale en son genre, conçu par et pour des Autochtones. Avez-vous manqué ce sommet en 2015? Vous pouvez visionner les vidéos des panels et des ateliers ici (en anglais seulement). 

Le prochain Sommet pour l’innovation autochtone aura lieu cet automne à Edmonton, en Alberta

 
 Lire le rapport.
L’investissement dans l’énergie intelligente peut renforcer les économies et l’environnement
Selon les conclusions d’un rapport tout juste publié par l’initiative De la planification à la mise en œuvre de Quest Canada et par La Prospérité durable, de nombreuses voies inexplorées peuvent encore s’ouvrir aux collectivités canadiennes pour renforcer leurs économies locales, pour réduire leurs coûts énergétiques actuels et futurs ainsi que leurs émissions, ainsi que pour créer des emplois grâce à des investissements majeurs dans des approches de consommation énergétique mieux intégrées et plus intelligentes à l’échelle communautaire. Ce rapport affirme également que la planification énergétique communautaire a un effet positif sur les objectifs d’une communauté en matière d’environnement, de santé et d’économie. L’organisme Quest est titulaire d’une subvention de la fondation. 
Des sociétés canadiennes contestent indirectement la réglementation américaine sur le climat : rapport de SHARE 

De nombreuses grandes associations commerciales américaines, qui comptent des membres canadiens, font du lobbyisme actif contre le règlement visant la réduction des gaz à effets de serre et contestent le « Clean Power Plan » (plan d’action pour une énergie propre) du président Obama, d’après une nouvelle étude de cas de la Shareholder Association for Research and Education (SHARE). L’étude, intitulée Attacking the Clean Power Plan: How Canadian corporations are indirectly supporting action against US climate regulations (« attaque du plan d’action pour une énergie propre : comment les sociétés canadiennes appuient indirectement le mouvement contre le règlement américain sur le climat » – étude en anglais seulement), donne des exemples d’entreprises canadiennes alliées aux associations commerciales américaines. Elle se penche aussi sur les risques encourus par les investisseurs associés à un lobbying intensif, surtout lorsqu’il est question de la gestion et de la divulgation des dépenses liées aux politiques climatiques. Des investisseurs institutionnels canadiens, en collaboration avec SHARE, sont entrés en contact avec des entreprises canadiennes et américaines pour établir des lignes directrices claires (en anglais seulement) et une surveillance des conseils d’administration concernant les adhésions aux associations commerciales. 
Nouvelles de la collectivité
Rappel : sommet Cities Reducing Poverty
Du 5 au 7 avril, suivezl’initiative Vibrant Communities Canada (« collectivités canadiennes vibrantes »), de l’institut Tamarack, à l’occasion du sommet Cities Reducing Poverty: When Mayors Lead (« villes contre la pauvreté : les maires prennent le gouvernail ») à Edmonton, en Alberta. Ce sommet réunira des maires et des dirigeants communautaires canadiens, qui échangeront leurs expériences et coordonneront leurs efforts pour réduire la pauvreté partout au Canada. L’institut Tamarack est titulaire d’une subvention de la fondation. 
Pour en apprendre plus
(en anglais seulement).

  Pour des ressources sur l’Innovation sociale, visitez le SiG Knowledge Hub.