Quelques jours avant le début du Sommet du G7 qui se tiendra à Charlevoix au Québec, plus de 50 fondations du monde entier demandent aux dirigeants des sept pays de prendre des mesures concertées et internationales pour lutter contre les changements climatiques. Cette nouvelle coalition se nomme le F20 et tire son nom du Sommet du G20 organisé l’été dernier en Allemagne.

La Malbaie, Quebec/ Hamburg, Allemagne, le 13 juin 2018

Le regroupement de fondations F20 félicite les dirigeants du G6 pour avoir abordé la question des changements climatiques dans leur dernier communiqué.

Le présent communiqué de presse a initialement été publiée par le F20.

« Le regroupement international de fondations F20 est reconnaissant aux six pays du G7 qui ont clairement affirmé leur engagement à prendre des mesures dans le domaine climatique et à amorcer une transition mondiale sur le plan énergétique », affirme Bruce Lourie, président de la Ivey Foundation.

Dans le dernier communiqué du Sommet, les pays du G6, c’est-à-dire l’Allemagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Union européenne, le Canada et le Japon, ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre l’Accord de Paris de 2015. Ils se sont aussi engagés à mobiliser le financement nécessaire en matière de climat. Le F20 déclare aujourd’hui que le passage aux énergies renouvelables durant notre siècle demeure la grande priorité pour lutter contre les changements climatiques.

« C’est porteur d’espoir pour le Sommet du G20 qui aura lieu en Argentine en novembre. Treize autres pays seront présents, y compris la Chine et l’Inde, et l’engagement envers la durabilité climatique et la transition énergétique a été renouvelé au cours des dernières années et lors des rencontres préparatoires en 2018. », explique Klaus Milke, président du groupe directeur du F20. Selon le coprésident du F20 Ramiro Fernandez, qui représente aussi la fondation sud-américaine AVINA : « l’engagement financier des pays du G20 est indispensable pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat et éviter des changements climatiques dangereux. » Il somme donc les dirigeants du G6 de réaffirmer et partager leur engagement avec d’autres pays à l’occasion du prochain Sommet du G20.

Dans une déclaration envoyée à tous les sherpas des dirigeants du G7 avant le Sommet de Charlevoix, le F20 et d’autres fondations canadiennes encourageaient l’adoption d’une politique plus ambitieuse en matière de climat ainsi que des engagements concrets pour améliorer le financement climatique et réduire les subventions aux combustibles fossiles. Le F20 prévoit organiser un événement public le 6 septembre prochain à Buenos Aires en Argentine, juste avant la troisième rencontre des sherpas du G20, pour souligner encore davantage la nécessité d’adopter des mesures internationales plus ambitieuses dans le domaine climatique.

Pour les demandes de renseignements des médias :

À l’étranger : Stefan Schurig, secrétaire général, F20, stefan.schurig@foundations-20.org ou +49 177 2510019

 

Au Canada : Andrea Moffat, vice-présidente, Ivey Foundation, amoffat@ivey.org ou 416‑867-9229

www.foundations-20.org