Nicole_Blog AuthorLe sommet inaugural de l’innovation autochtone (#IIS2015) fut un événement capital. Il a réuni plusieurs intervenants qui ne travaillent pas toujours forcément ensemble : aînés, jeunes, prestataires de services, universitaires, artistes, entrepreneurs sociaux, fondations, représentants du gouvernement – et la liste pourrait continuer. En tout, 320 personnes ont participé aux travaux du 18 au 20 novembre, au superbe Musée des beaux-arts de Winnipeg.

Tenu par l’Association nationale des centres d’amitié (ANCA) et organisé en partenariat avec le Winnipeg Boldness Project, le Mouvement jeunesse des 4R, Les Canadiens pour un nouveau partenariat, Le Cercle et La fondation de la famille J.W. McConnell, le sommet a réuni des personnes qui s’intéressent notamment à l’innovation sociale, à la finance des solutions et à l’entrepreneuriat social.

2015November20-152

Premier d’une série de trois sommets, celui-ci avait pour but de créer un vocabulaire commun en matière d’innovation sociale et de finance des solutions; de connecter ceux qui ont des ressources à ceux qui ont des idées; et de signaler une partie du travail le plus novateur réalisé en ce moment au Canada et ailleurs.

2015November20-98Que d’émotion pendant ces trois jours! Pour moi, un grand moment fut la présentation de la campagne Moose Hide – un mouvement de la base d’hommes autochtones et non autochtones qui s’élèvent contre la violence envers les femmes et les enfants. Raven Lacerte et son père Paul ont parlé de ce qui leur a donné l’idée de la campagne, alors qu’ils chassaient près de l’autoroute des pleurs en C.-B. À la fin de son discours, Raven a chanté avant de remettre le tambour au juge Murray Sinclair, président de la Commission de vérité et de réconciliation. Très ému, le juge Sinclair a dédié à Raven un chant du clan de l’Ours. Tout le monde avait les yeux dans l’eau.

Si vous avez raté l’occasion, vous trouverez bientôt des photos, des vidéos et des textes tirés du sommet 2015 à http://nafc.ca/fr/indigenous-innovation-summit-2015/.

A Hewit Reflections_FREn plus du programme impressionnant, il s’est fait beaucoup de travail emballant en marge du sommet. Ainsi, dix présentateurs ont mis leur cachet en commun pour le donner à un projet de logement social de la C.-B. Il y a eu aussi bien des discussions informelles sur la possibilité de créer un fonds de l’innovation autochtone, qui fournirait des capitaux flexibles et des mesures de soutien pour concrétiser une partie des idées lancées tout au long du sommet. Il sera intéressant de suivre les projets de ce genre et de les voir progresser dans l’année qui vient.

Le sommet de l’an prochain se tiendra sans doute à Edmonton et les commanditaires ont déjà commencé à se manifester. Nous voulons accentuer le caractère interactif et peut-être réduire le nombre de panels pour laisser plus de temps à la discussion. Comme nous serons en Alberta, le sommet mettra en lumière plus d’exemples d’innovation sociale dans la province. Le troisième sommet se tiendra à Ottawa, en l’honneur du 150e anniversaire de la fondation du Canada en 2017.

2015November20-409

Le travail acharné que nous avons fait jusqu’ici a permis de démontrer à un auditoire plus vaste que l’innovation fait tout à fait partie des valeurs autochtones. Quand on songe aux systèmes que le gouvernement a imposés aux peuples autochtones tout au long de l’histoire, il est évident que les Autochtones ont dû faire preuve de créativité et de résilience, non seulement pour survivre, mais pour s’épanouir. Nous avons maintenant l’intention de nous concentrer sur l’innovation et le partage des apprentissages d’un bout à l’autre du pays.

Je suis persuadée qu’à Winnipeg, nous avons amorcé un voyage d’importance vitale pour le Canada. Et j’ai vraiment hâte de voir où cela va nous mener maintenant.