L’Accélérateur de finance des solutions, dont la première cohorte a été en activité en 2020-2021, aide à concrétiser la vision d’un marché dynamique de finance sociale en faisant circuler des investissements de manière efficace vers des projets sociaux et environnementaux d’envergure. L’Accélérateur vise à développer le marché canadien de la finance sociale en appuyant des intermédiaires en investissement d’impact à concevoir et à inaugurer leur fonds. Ces organisations repensent la façon traditionnelle de structurer leurs modèles d’affaires, que ce soit en mettant des technologies à profit ou en se servant de mécanismes financiers novateurs pour atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies. Cette série dresse le portrait des neuf participants soutenus par l’Accélérateur.

Rhiza Capital

Rhiza Capital agit comme intermédiaire et investit auprès d’entreprises pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Il élabore des produits, des programmes et des partenariats financiers à impact positif qui visent l’atteinte des ODD et permettent aux communautés de trouver des possibilités d’investissement. Le terme Rhiza évoque « une tige souterraine horizontale de laquelle sortent par endroits des pousses latérales et des racines adventives. » L’organisation est bien enracinée auprès des entreprises locales de la Colombie-Britannique, mais poursuit également sa croissance dans le reste du pays grâce à des partenariats nationaux. 

John Sutherland, Rhiza Capital

« Rhiza Capital a été créé pour combler une lacune dans l’écosystème financier de la Sunshine Coast en Colombie-Britannique. Non seulement des entreprises d’impact avaient de la difficulté à trouver du financement, mais il y avait aussi peu d’accès à des instruments d’investissement d’impact. Il leur fallait un intermédiaire et c’est pour répondre à ce besoin que Rhiza est né. Nos activités se limitaient d’abord à la Sunshine Coast, mais elles se sont rapidement étendues au-delà de cette région. Nous offrons aujourd’hui des services à des organisations et des entreprises d’impact dans l’ensemble de la province, en plus d’attirer des investissements de partout au pays. »– John Sutherland, Chair Rhiza Capital

 

Activités

Au cours des deux dernières années, Rhiza Capital a conçu trois produits pour augmenter le financement à la portée des organisations et des entreprises d’impact, et offrir des occasions d’investissement d’impact, peu importe la taille du portefeuille.

Coast Ventures Root 3 (CVR3)

Le fonds Coast Venture Root 3 (CVR3) utilise des investissements en capitaux propres pour soutenir des organisations dont les travaux visent l’atteinte des ODD des Nations Unies. Bon nombre d’organisations d’impact qui sont en démarrage ou en phase d’innovation n’ont pas accès à du financement par emprunt parce qu’elles n’ont pas encore fait leurs preuves ou ne peuvent pas donner de bien en garantie. Le fonds CVR3 se sert d’investissements en achat d’actions sous prise de participation dans des entreprises, en fournissant des fonds à long terme à des entreprises en démarrage à risque élevé afin qu’elles puissent avoir les ressources et le temps de se développer, tout en offrant un rendement stable. L’objectif du fonds CVR3 est de répondre aux besoins d’emprunt de 40 à 50 organismes ou entreprises, et il se développe en partenariat avec le Fonds pollinisateur de TELUS pour un monde meilleur.

 

Intégration de l’investissement d’impact

Rhiza a fait équipe avec huit caisses d’épargne et de crédit du pays pour qu’elles consacrent 10 % de leur fonds de certificat de placements garantis (CPG) à des prêts d’investissement d’impact liés aux ODD. Le fonds ressemble à un CPG traditionnel. Il est garanti par le gouvernement de la Colombie-Britannique, il a une échéance prévisible et il offre une liquidité annuelle et des taux de rendement en fonction du marché. Une partie du fonds sert aussi à appuyer l’impact. Après la réussite de son projet pilote en 2019, Rhiza espère que des caisses d’épargne et de crédit et des institutions financières de partout au pays adopteront celui-ci, ce qui attirera des investissements d’individus, mais aussi des investisseurs institutionnels, comme des universités et des fonds de pension. Cela permettra alors de créer un outil systémique capable d’injecter des sommes importantes de capitaux dans le changement social et environnemental. 

Carrefour d’investissement communautaire

Rhiza met actuellement sur pied un concept de carrefour d’investissement communautaire en partenariat avec Yukonstruct, Scale Collaborative et quelques autres. Le but est de faciliter une transition juste vers une économie faible en carbone. Le groupe de partenaires élabore des modèles stratégiques de financement mixte pour aider des entreprises sociales locales à croître aux côtés de sociétés technologiques offrant un potentiel élevé, et ce, en mettant un accent particulier sur le soutien aux entreprises autochtones. En se concentrant sur des régions où l’on trouve peu de capital de risque traditionnel, le groupe souhaite créer un mélange unique de développement économique et d’impact inclusif.  

 

Apprenez-en plus sur Rhiza Capital.