Le preésent document explique l’eévolution impreévisible d’un programme pancanadien d’eéducation environnementale (Ma rue verte) et deécrit le virage particulier qui a meneé les parties inteéresseées à augmenter la porteée de ce programme de manie碹res diffeérentes de celles qu’elles avaient imagineées au deépart. Ce «; virage » s’est produit au moment ou碹 le programme a atteint ce qui semblait e礅tre le sommet d’un «; paysage adaptatif » particulier, ou碹 une insistance sur l’action politique (et plus preéciseément la reéforme du curriculum) apparaissait comme une étape suivante logique. Cependant, ayant releveé, au sein du programme, des exemples d’engagement plus profond de la part des eéle碹ves (avec l’apprentissage paralle碹le de ce qui constitue une expeérience authentique), l’eélaboration de programmes sur place faisant appel à des partenariats eécole- communauteé nombreux et divers, l’harmonisation de la geérance environnementale avec des notions plus larges de citoyenneteé active, ainsi qu’un mouvement capable de susciter l’engagement du personnel enseignant et des eéle碹ves (les Eétablissements verts Brundtland ou EVB, au Queébec), l’eéquipe du programme a pluto礅t deécideé de se concentrer sur une plus grande mise en œuvre de ces innovations, entre autres, pour geéneérer de nouveaux mode碹les et de nouvelles expeériences dont nous pouvons tous tirer des lecçons. Voici l’histoire d’un programme qui contribue de plus en plus à un processus de creéation d’un mouvement au lieu de mettre l’accent sur l’eélaboration de programmes et l’action politique.