Ce rapport publié par la Task Force on Social Finance met en évidence sept mesures que le Canada doit prendre, en parallèle, pour mobiliser de nouvelles sources de capital, créer un environnement fiscal et réglementaire favorable, et constituer un réseau d’entreprises sociales prêtes à investir. Les recommandations visent à bénéficier aux organismes sans but lucratif ou de bienfaisance, aux coopératives et aux entreprises à but lucratif qui ont recours à des pratiques commerciales pour remplir leur principale mission sociale et environnementale.