Dans la phase de découverte du programme Des villes pour tous, la Fondation et ses partenaires ont cherché à définir de nouvelles idées et des approches prometteuses liées à la construction des villes. Un groupe de commissaires a défini des projets visant à soutenir et encadrer les quatre thèmes de l’initiative, créé des réseaux d’innovation, relié les thèmes entre eux et exploré des méthodes visant à accélérer l’innovation au sein du paysage urbain au Canada.

Nous avons évalué les expériences locales et nationales pouvant déboucher sur le style de villes de l’avenir qui appartiendraient à tous et répondre au tumulte environnemental, social et économique qui est la norme de la vie urbaine contemporaine.

De récents mouvements planétaires, aussi disparates que le mouvement Occupy, le printemps érable, le printemps arabe et Idle No More, révèlent que les modes habituels de participation dite démocratique ne sont plus valables. Le fait de voter à intervalles de quelques années ne répond ni aux aspirations ni aux besoins des millions de personnes qui dépendent des villes pour assurer leur subsistance, avoir un sentiment d’appartenance ou créer des communautés. Cependant, de nouvelles formes de participation, d’innovation et d’expérimentation ont déjà fait surface, et nous sommes heureux de les mettre de l’avant.

Des villes pour tous offre un aperçu de ce qui fonctionne, et parfois de ce qui ne fonctionne pas, dans les villes canadiennes. Nos 18 mois d’activité ont révélé un fait incontestable : les Canadiens aiment profondément leurs espaces urbains. Leurs efforts et leur engagement rendent nos villes meilleures. La phase de découverte nous a aidés à cibler nos efforts, guidant ainsi nos choix de subventions et d’investissements futurs qui augmenteront notre portée et notre influence dans ce domaine.

 

Vous pouvez télécharger le rapport ci-dessous, ou le lire sur le web, ici.