Prospérité Canada est un organisme de bienfaisance canadien qui s’efforce d’accroître les possibilités économiques des Canadiennes et des Canadiens vivant dans la pauvreté grâce à des politiques et des programmes novateurs.

Nous ne pouvons pas toujours voir ou comprendre ce que les Canadiennes et Canadiens vivent sur le plan financier, et cela représente un problème important au Canada. Certains ne remplissent pas de déclaration de revenus, ou alors ils le font sur une base irrégulière. Par conséquent, il est difficile de résoudre un problème lorsqu’on n’en connaît pas la cause.

En tant que chef de file de l’autonomisation financière, Prospérité Canada veille à ce que les besoins des Canadiennes et Canadiens à faible revenu soient mieux compris, reconnus et mis de l’avant. L’objectif est que tous aient accès à des conseils financiers et du soutien, et que les personnes qui prennent les décisions puissent créer des « passerelles de prospérité » qui permettront à des gens de passer d’une situation de crise à la création d’actifs durables.

L’écart en matière de prestations est une des questions sur lesquelles se concentre l’organisme. Selon les meilleures estimations, tous les ans, plus de 2 milliards de dollars de prestations fédérales ne sont pas réclamés par des personnes qui y ont droit et qui ont besoin de ces prestations pour répondre à leurs besoins premiers et acquérir une sécurité financière pour l’avenir. Et il ne s’agit là que des prestations de revenu fédérales.

Une des plus grandes réussites de Prospérité Canada et de ses partenaires sur le plan des politiques a été de convaincre le gouvernement fédéral d’entrer en contact avec les Canadiennes et les Canadiens à qui des prestations sont dues. C’est une tâche difficile, puisqu’à moins qu’une personne ne soumette une déclaration de revenus, le gouvernement ne peut pas savoir si elle est admissible ou non à certains crédits et prestations. Déterminer combien de gens ne reçoivent pas leurs prestations, qui ils sont et où ils sont représente donc un effort herculéen. Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada et l’Agence du revenu du Canada travaillent fort pour obtenir un portrait plus clair et pouvoir ainsi partager ces données avec des partenaires provinciaux, municipaux, communautaires et philanthropiques qui souhaitent aider les Canadiennes et les Canadiens à obtenir leurs prestations.

Prospérité Canada a été témoin de cas où des particuliers ont soumis des déclarations de revenus en retard de plusieurs années et obtenu des dizaines de milliers de dollars qui leur étaient dues. Ces prestations incluent notamment celles du Bon d’études canadien, de l’Allocation canadienne pour enfants, de l’Allocation canadienne pour les travailleurs, du crédit pour la TPS, du Programme du supplément de revenu garanti pour aînés et du Régime de pensions du Canada.

En partenariat avec le Conseil canadien de développement social, l’organisme a aussi créé le Neighbourhood Financial Health Index. Celui‑ci permet d’en apprendre plus sur la santé financière des ménages, en tenant compte des revenus, des dettes et des actifs, dans des quartiers en particulier. Il aide aussi à élaborer des politiques et des programmes efficaces pour réduire la vulnérabilité financière et bâtir une résilience économique là où elle est le plus nécessaire.

Notre « étoile du Nord » serait que tous les Canadiens et Canadiennes aient accès à l’information, aux produits, aux services et aux conseils financiers dont ils ont besoin pour améliorer leur bien‑être financier, et que le montant total des prestations publiques se retrouve dans les poches des Canadiennes et des Canadiens qui y ont droit. Liz Mulholland, PDG