Qu’entend-on par infrastructures sociales?

« Les infrastructures sociales » renvoient à l’ensemble des dispositions et investissements organisationnels qui touchent les relations, les structures et les systèmes sociaux qui nous permettent de créer un monde plus juste, résilient, équitable et durable. Cela inclut des actifs sociaux, économiques, environnementaux et culturels.

Les établissements d’éducation peuvent se servir du concept d’infrastructures sociales pour organiser et communiquer les travaux effectués pour créer un changement social positif et une prospérité économique durable.

Le rôle de la vice‑rectrice ou du vice‑recteur des relations externes varie d’un établissement à l’autre. Ses responsabilités peuvent inclure les diplômés, les cérémonies et les événements, les campus satellites, les campagnes de financement ou les promotions. Dans tous les cas, il lui appartient de forger des relations au sein de l’établissement et d’obtenir du soutien quant aux objectifs sociaux des communautés de la région. Les « objectifs sociaux » vont plus loin que les « services sociaux », des projets liés à la santé communautaire, à la gouvernance et au développement économique faisant souvent partie du mandat.

Les vice‑rectrices et les vice‑recteurs des relations externes peuvent mettre en place des systèmes et des processus qui faciliteront la tâche de tous au moment de créer des infrastructures sociales.

Exemple : L’Applied Health Institute sur le campus Welland du Collège Niagara contribue de manière distincte à la santé communautaire en offrant des services de dentiste, des services de santé mentale et des services aux personnes âgées par l’entremise de ses programmes d’apprentissage appliqué. Les étudiantes et les étudiants profitent ainsi d’occasions d’apprentissage pratiques, tandis que les membres de la communauté reçoivent un soutien qui permet d’atténuer la pression sur un milieu de la santé surchargé.

Le bureau de la vice‑rectrice ou du vice‑recteur des relations externes joue un rôle clé dans l’élaboration de la vision de l’établissement en recueillant les commentaires des membres de la communauté et des travailleuses et travailleurs de la santé (certains étant aux études ou ayant obtenu un diplôme de l’établissement) au sujet des défis rencontrés sur le terrain. Les fonds investis par le Collège dans l’institut et le réseau qui s’est formé autour de celui-ci illustrent la manière dont les vice‑rectrices ou les vice‑recteurs des relations externes peuvent aider à bâtir des infrastructures sociales en mettant à profit les actifs de l’établissement.

Lorsque la rectrice ou le recteur a communiqué la vision stratégique et les objectifs de l’établissement, c’est souvent la vice‑rectrice ou le vice‑recteur des relations externes qui doit se demander « comment développer les relations qui permettront de faire de cette vision et de ces objectifs une réalité ». Il lui reviendra d’activer les nombreux points de contact au sein de l’établissement qui aideront les gens à se situer dans l’histoire et à passer à l’action. En tant que membre de la direction, il incombe à la vice‑rectrice ou au vice‑recteur d’agir comme agent de liaison communautaire et de trouver de nouvelles occasions d’accroître l’impact de l’établissement.