Une autre année inhabituelle s’est écoulée alors que nous continuons à nous adapter à notre réalité pandémique.

La saison des Fêtes approche avec, je nous le souhaite, des moments de réconfort et d’émerveillement. Aux premières loges du travail exceptionnel de tous nos partenaires, j’en reste ébahie : leur dévouement et leur engagement font chaud au cœur en ces temps difficiles.  

Pour accroître notre engagement en matière de résilience communautaire, de réconciliation et de climat, alors que nous faisons face à de nouveaux enjeux, nous poursuivrons nos efforts afin d’appuyer les organisations qui, sans relâche, s’activent pour répondre aux problèmes sociétaux bien ancrés.

« Une chance qu’on s’a », comme le dit une de mes chansons préférées du compositeur Jean-Pierre Ferland. Dans le brouhaha d’activités, au sein de la Fondation, et chez nos partenaires – rappelons-le nous: « Je t’ai; tu m’as ».

Mes collègues et moi-même sommes reconnaissants envers les organisations et les partenaires avec lesquels nous apprenons chaque jour pour renforcer notre capacité collective à nous adapter et à nous ajuster aux changements climatiques, et nous attaquer efficacement aux iniquités de notre société. Le secteur des organisations à but non lucratif, grands et petits, contribuent de manière diverse et unique dans notre aspiration commune d’une société plus résiliente, inclusive et durable. Je pense, notamment, aux organisations qui : accueillent les personnes réfugiées ou nouvellement arrivées, propulsent l’engagement des jeunes aux enjeux climatiques, tracent des chemins activement vers la réconciliation, offrent du soutien psychosocial et un refuge pour les personnes sans abri à Montréal, ou encore, développent des politiques d’investissement responsable pour les actionnaires et les entreprises. 

Nous continuons à apprendre par leur exemple. C’est en écoutant intentionnellement et en entretenant soigneusement nos liens aux personnes, aux communautés et au territoire que nous continuerons d’améliorer notre compréhension des enjeux complexes de cette génération et celles à venir. 

Je vous souhaite de passer un temps des Fêtes reposant – un moment pour vous ressourcer et vous reconnecter avec vos proches – et une merveilleuse nouvelle année!

Lili-Anna Pereša C. Q., présidente-directrice générale