OTFL_FinalReport_cover-232x300Le Canada connaît une demande croissante pour les fruits tendres – pêches, nectarines, prunes, pruneaux, poires, etc. L’étude unique en son genre de l’Ontario Tender Fruit Lab explore des moyens de mieux y répondre à l’échelle locale. L’étude récente du Lab, Building a Resilient Tender Fruit Industry in Ontario, est fondée sur plus de 70 entrevues avec des intervenants clés du système alimentaire et de l’industrie des fruits tendres. C’est une application directe du nouveau modèle de laboratoire d’innovation sociale, conçue et dirigée par le Waterloo Institute for Social Innovation and Resilience et le MaRS Solutions Lab.

Les chercheurs ont proposé plusieurs interventions clés :

  • Offrir aux consommateurs des fruits tendres de qualité plus constante.
  • Accroître l’efficacité de la production des fruits tendres pour accroître la rentabilité à la sortie de la ferme et stimuler le rendement environnemental.
  • Créer un écosystème favorable pour permettre aux entrepreneurs de mettre au point de nouveaux produits et inciter les producteurs à créer des entreprises de transformation des fruits.
  • Standardiser l’emballage pour accroître l’efficacité de la chaîne de valeur et réduire les coûts et le gaspillage dans une industrie à forte intensité de main-d’œuvre.
  • Créer une collaboration intersectorielle pour la mise à jour de la procédure de dépistage des virus.

Le projet a reçu l’appui de La fondation de la famille J.W. McConnell, la Fondation Trillium de l’Ontario, la Fondation Greenbelt et la Fondation Metcalf.

Cliquer ici pour lire la version intégrale du rapport (en anglais seulement)