L’initiative Des villes pour tous  a aidé à concevoir le Défi, faisant valoir l’importance de mettre l’innovation sociale et les besoins communautaires au cœur de celui-ci. Les propositions gagnantes, soumises par Montréal, la ville de Guelph et le comté de Wellington en Ontario, un partenariat de collectivités du Nunavut et la ville de Bridgewater en Nouvelle‑Écosse, favorisent l’appartenance sociale, la transition écologique et les valeurs autochtones.

 

Voici les gagnants :

Ville de Montréal au Québec (50 M$)

Le projet réunit des fonctionnaires municipaux, des organismes communautaires et d’autres partenaires pour aborder des enjeux systémiques de la vie urbaine en mettant l’accent sur la mobilité et l’accès à une saine alimentation. La Ville souhaite améliorer le transport en commun en proposant des moyens originaux et novateurs sur le plan de la mobilité. Ces derniers faciliteront l’accès à des services locaux et réduiront l’utilisation de la voiture dans la grande région montréalaise. Le projet propose également d’améliorer l’accès des populations vulnérables aux aliments sains en utilisant des données qui assureront une meilleure gestion de la chaîne d’approvisionnement et en construisant des serres urbaines qui capteront la chaleur industrielle produite par un site d’enfouissement local.

 

Ville de Guelph et comté de Wellington en Ontario (10 M$)

Guelph/Wellington souhaite devenir la première économie alimentaire circulaire axée sur la technologie au Canada en imaginant un écosystème alimentaire inclusif et sûr qui augmentera de 50 % l’accès à des aliments nutritifs, qui traitera les « déchets » comme une ressource, qui créera 50 nouvelles entreprises et collaborations circulaires, et qui accroîtra les revenus économiques circulaires de 50 % d’ici 2025 : 50x50x50.

 

Collectivités du Nunavut au Nunavut (10 M$)

Les collectivités du Nunavut mettront en œuvre des mesures de protection et de prévention pour réduire le risque de suicide dans la région, celui-ci étant 10 fois plus élevé que la moyenne nationale, et augmenter le nombre et l’accessibilité des réseaux de soutien par les pairs, de ressources éducatives et de solutions créatives faisant la promotion d’une bonne santé mentale pour tous les Nunavummiuts.

 

Ville de Bridgewater en Nouvelle-Écosse (5 M$)

Bridgewater souhaite sortir ses résidents et résidentes de la pauvreté énergétique, en commençant par réduire le taux de pauvreté énergétique de 20 % d’ici 2025. Grâce au financement de 5 millions de dollars du Défi des villes intelligentes, Bridgewater installera de l’équipement de communication et de surveillance énergétique sophistiqué dans plus de 1000 foyers à faible revenu. La Ville mettra aussi sur pied un programme autofinancé pour le financement de l’amélioration énergétique et améliorera la formation et l’alphabétisation dans le secteur local des technologies propres.

 

 

Le Défi des villes intelligentes est une compétition pancanadienne qui encourage les collectivités, peu importe leur taille, à exploiter le potentiel des données et des technologies connectées pour répondre aux besoins les plus urgents de ses résidents et résidentes. Plus de 200 collectivités de partout au Canada ont participé au Défi des villes intelligentes, qui a été créé en novembre 2017. Au cours de la dernière année, 20 finalistes ont travaillé d’arrache-pied avec leurs résidents, résidentes et partenaires pour transformer leurs idées originales en plans concrets et réels.

Les quatre gagnants adopteront leurs approches de villes intelligentes au cours des cinq prochaines années. Des mises à jour sur leurs travaux de mise en œuvre seront publiées sur le site web d’Infrastructures Canada. On trouve actuellement sur ce site les propositions des gagnants afin qu’elles puissent inspirer d’autres collectivités canadiennes dans leur parcours de villes intelligentes.