Description de la subvention

Le journalisme d’intérêt public connaît un déclin rapide au Canada alors que des centaines d’organes de presse ferment et que plusieurs autres réduisent leur capacité. Bien qu’il ne manque pas d’information sur des plateformes comme Facebook et Twitter, nous sommes en train de perdre notre capacité de journalisme et d’analyse en profondeur à une époque où nous avons besoin d’une plus grande et non plus petite couverture des grands enjeux qui touchent nos communautés et le pays dans son ensemble. 

L’Institute for Investigative Journalism (IIJ) de l’Université Concordia encourage les écoles de journalismes et les médias à collaborer sur des articles de journalisme d’enquête en faisant appel à une approche multidisciplinaire pour comprendre les enjeux. L’IIJ s’efforce aussi de solliciter la participation de membres du corps étudiant et du corps enseignant dans d’autres départements que le journalisme afin de trouver des solutions aux problèmes qu’il met en lumière. 

L’IIJ utilisera la subvention de La fondation pour former plus d’étudiantes et d’étudiants, produire plus de travaux et concevoir un modèle d’affaires durable. En plus d’appuyer la croissance continue du réseau, La fondation aidera aussi celui-ci à créer des trousses de formation pour les journalistes qui ne font pas partie du réseau. Cela aura pour but d’améliorer la qualité du journalisme dans de petits et moyens organismes, et de créer une formation sur le journalisme collaboratif, axé sur les solutions et appuyé par des données pour les journalistes chevronnés et les rédactrices et rédacteurs en chef. Enfin, la subvention servira aussi à aider de petits organismes collaboratifs médiatiques canadiens à concevoir un site web et une base de données pour partager des résultats de projet, et à solutionner des projets. 

 

À propos de l’organisme

The Institute for Investigative Journalism (IIJ) unit des organismes médiatiques et des écoles de journalisme de partout au pays pour offrir une formation pratique aux étudiantes et aux étudiants, et pour mener des enquêtes d’envergure dans l’intérêt public national. 

Dans le cadre de projets collaboratifs coordonnés par l’IIJ, des étudiantes et des étudiants canadiens développent des compétences sous la supervision de professionnelles et professionnels d’expérience, rejoignant ainsi une communauté de journalistes tissées serrée. En travaillant ensemble au-delà des frontières institutionnelles et des frontières nationales et provinciales, ils ont la possibilité d’apprendre le nécessaire pour explorer des sujets complexes, qui renvoient souvent à un savoir spécialisé. 

L’IIJ est dirigé par Patti Sonntag, anciennement éditrice en chef à la division de l’actualité de The New York Times, et a pour mission de soutenir l’obligation de rendre compte et le journalisme d’enquête au Canada, surtout dans les régions où il y a des lacunes dans ce domaine.