Contexte

Le projet Sustainable Prosperity (SP) a été lancé par Stewart Elgie, professeur de droit. Il est dirigé par Jane McDonald, qui oeuvre dans le domaine de l’environnement durable depuis plus de dix ans, dernièrement à Environnement Canada.

Au début de 2007, cinquante leaders du milieu des affaires, du gouvernement, de fondations, d’organismes environnementaux, d’universités et d’autres domaines ont accepté d’appliquer leurs compétences à l’utilisation doutils fiscaux pour créer une société durable. Ces penseurs et experts dexception travaillent à définir la vision et la stratégie du projet.

Description Complète

Le Canada fait face à des défis écologiques sérieux et de plus en plus nombreux auxquels il faut s’attaquer sans tarder pour préserver notre santé, notre qualité de vie et notre héritage naturel, et pour demeurer concurrentiels sur le plan économique. Le projet Sustainable Prosperity envisage essentiellement un plan DÉCennal afin de transformer l’économie du pays en offrant des incitatifs financiers aux entreprises et aux consommateurs pour qu’ils prennent des DÉCisions favorables à l’environnement, bref, amener le marché à travailler pour l’environnement, et non contre.

De concert avec des partenaires influents, SP cherche à reformuler le débat environnement économie et à montrer qu’il est possible de jouir à la fois d’un environnement sain et d’une économie prospère. Un train d’initiatives aux niveaux national, provincial et local s’efforcent de jeter les bases dun Canada plus vert et plus concurrentiel, selon le principe que nous pouvons et devons parvenir à un développement vraiment durable. SP a pour objectif premier d’obtenir, de tous les ordres de gouvernement, des réformes économiques vertes qui entraîneront des progrès tangibles dans des domaines comme la gestion forestière, la pollution atmosphérique et les villes écologiques.

SP entend obtenir plusieurs succès à court terme pour prouver son efficacité et donner une impulsion à des changements futurs. Pendant les cinq premières années, l’objectif est d’aider au moins cinq juridictions à implanter une réforme verte et économique complète relative à des enjeux clés comme la pollution de lair, le transport durable, l’énergie de remplacement et la protection des forêts. Recueillir un large appui du public et des leaders d’opinion jettera les bases d’autres changements dans les années 5 à 10.

Il devrait en résulter des réformes fiscales et stratégiques de grande portée permettant d’intégrer au marché les coûts et les avantages environnementaux, ce qui fera du Canada un pays plus vert et plus concurrentiel et un modèle mondial, puis’qu’il aura démontré que le développement vraiment durable est possible.

Nouvelles

Au début de 2008, SP a reçu 155 000 $ en financement supplémentaire de trois fondations canadiennes, de même que 1,8 million de dollars sur sept ans du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) pour le Research and Policy Network.

Vers la fin de l’an dernier, Stewart Elgie et Clive Mather, respectivement président et chef de la direction de Shell Canada, ainsi que Nancy Olewiler, professeure à l’Université Simon Fraser, ont appuyé le projet de taxe sur les hydrocarbures de la ColombieBritannique. En avril 2008, le professeur Jack Mintz de l’Université de Calgary et Nancy Olewiler ont publié un rapport sur la translation de l’impôt sur le carburant qui a soulevé beaucoup d’intérêt de la part des médias et des DÉCideurs.