Contexte

En swahili, Otesha signifie << raison de rêver >>. Le projet Otesha a été mis sur pied en février 2002 par deux jeunes Canadiennes réalisant des études sur le terrain au Kenya.

Frappées de l’écart incroyable entre la vie ici et chez elles au Canada, elles ont DÉCidé de consommer moins et de voter avec leur portefeuille, encourageant les entreprises dont elles appuient les politiques sociales et environnementales. Dans un deuxième temps, elles ont voulu sensibiliser les jeunes Canadiens et les convaincre de passer à l’action en faisant des choix durables dans leur vie quotidienne.

Otesha combine deux activités, vélo et théâtre, pour communiquer des messages particulièrement adaptés aux jeunes. L’organisme a créé la Pièce Otesha des choix matinaux (qui a servi de base au Livre Otesha : de poubelle à rebelle), présentée dans les écoles secondaires dans le cadre de tournées à vélo à l’échelle régionale et nationale.

Otesha forme des jeunes un peu plus vieux pour servir de modèles aux jeunes du secondaire, qui doivent s’engager à modifier concrètement leurs habitudes de vie. L’organisme forme aussi des équipes Triple H (Hopeful High School Hooligan) qui font toutes sortes d’activités à l’école et dans la communauté.

Description Complète

Le projet Otesha veut faire des Canadiens des consommateurs plus responsables afin de réduire la demande par habitant sur les ressources de la planète. Pour cela, on veut accroître le nombre de jeunes qui font des choix de vie reflétant leur engagement envers la viabilité de l’environnement.

Grâce à la subvention, Otesha pourra augmenter le nombre de jeunes touchés depuis la création de l’organisme, tournées à vélo avec présentations offertes chaque année, équipes TripleH formées chaque année, et fins de semaine de formation

Rapports et publications

Médias