Par Mark Abbott, invité

La langueur (cet état latent entre déprime et entrain) a été nommée le « sentiment dominant de 2021 » dans un article devenu viral du New York Times

J’aurais aimé connaître ce mot pour décrire les tensions émotives qui ont lentement imprégné le début de ma vie professionnelle. À titre d’ingénieur, j’étais doué et j’accomplissais du travail de qualité, ce qui était profondément gratifiant. Mais en même temps, j’étais de moins en moins sûr que mon travail faisait une différence dans le monde.

C’est une tension beaucoup trop fréquente dans le secteur. Nous sommes bien placés pour connaître le potentiel qu’a la technologie d’améliorer les choses, mais nous ressentons trop souvent de l’impuissance en constatant ses effets destructeurs.

Cette tension, ce malaise, a fini par m’inciter à délaisser l’ingénierie en entreprise afin de trouver des moyens de mettre en adéquation mes valeurs avec mon travail. Cela fait maintenant six ans, et depuis, j’ai parlé à des centaines, voire des milliers de collègues qui éprouvent un sentiment semblable. Ces personnes  apprécient leur travail et souhaitent qu’il compte. Elles recherchent une communauté de soutien pour changer collectivement la trajectoire de la technologie pour qu’elle profite à tous.

Le Laboratoire d’innovation en ingénierie (LII) est devenu cet espace.

Au sein du LII, nous recherchons et façonnons de nouvelles manières de faire et une culture pour les ingénieures, ingénieurs, autres spécialistes de la technologie. Nous créons un lieu sûr où nous rassembler, échanger, réfléchir et nous soutenir devant des priorités contradictoires  et cibler des possibilités de changement positif dans notre travail quotidien.

Voilà ce que nous appelons l’intendance technologique. Il s’agit de notre engagement à renforcer la résilience – personnellement, collectivement, professionnellement et systématiquement. C’est notre antidote à la langueur.

La pandémie de COVID-19 a mis en lumière l’ampleur de nos défis socio-technologiques et fait ressortir notre capacité à les relever de manière créative. Le Laboratoire d’innovation en ingénierie met tous ses efforts pour saisir cette capacité et cette créativité afin de les accroître pour passer de la langueur à l’épanouissement ainsi que des défis aux changements réels et positifs.

Apprenez-en plus sur le travail du Laboratoire d’innovation en ingénierie et sur les leçons apprises ici. 

 

Mark Abbott, P.Eng., MBA, est le directeur général du Laboratoire d’innovation en ingénierie, un ancien partenaire de la Fondation McConnell. Le LII joue un rôle de catalyseur pour faire évoluer la communauté des ingénieures et ingénieurs afin qu’elle atteigne son plein potentiel pour que la technologie profite à tous. Auparavant, Mark a été membre de l’équipe de direction d’Ingénieurs sans frontières, pendant plusieurs années, et a travaillé pendant quatorze ans pour un cabinet d’ingénieurs-conseils. Joignez-vous à la discussion sur l’intendance technologique, en communiquant avec Mark à l’adresse markabbott (@) engineeringchangelab.ca. Photo fournie par le Laboratoire d’innovation en ingénierie.