L’équipe de La fondation a bien étudié le budget fédéral déposé le 19 mars dernier, compte tenu des répercussions possibles pour de nombreuses personnes dans le secteur social. Le Fonds de finance sociale, qui a été créé l’an dernier, est un élément important du budget. Des gestionnaires professionnels de placements s’occuperont du Fonds et mobiliseront au moins deux dollars de capital non gouvernemental pour chaque dollar d’investissement fédéral (sauf dans le cas des investissements touchant les communautés autochtones). Vu l’investissement initial de 755 millions de dollars, cela pourrait augmenter considérablement les ressources disponibles. Le Fonds affectera 100 millions de dollars aux projets qui soutiennent une égalité des sexes accrue et 50 millions de dollars au Fonds de croissance autochtone nouvellement proposé (montant qui sera égalé par la Banque de développement du Canada).

Deux projets appuyés en partie par La fondation ont reçu un financement supplémentaire dans le cadre du budget : 13 millions de dollars seront versés au Dechinta Centre for Research and Learning pour élaborer un « curriculum conçu par la communauté et approprié sur le plan culturel », et 19 millions de dollars seront versés pour soutenir la construction du Indigenous Legal Lodge à l’Université de Victoria ainsi que des initiatives juridiques autochtones partout au Canada.

Le Gouvernement propose d’investir 134 millions de dollars sur cinq ans pour aider à créer une Politique alimentaire pour le Canada. Celle-ci a pour but d’aider les communautés à accéder à des aliments sains, de faire des aliments canadiens le premier choix des consommateurs, de soutenir la sécurité alimentaire dans les communautés autochtones et du Nord, et de réduire le gaspillage alimentaire.

Plusieurs annonces visaient à appuyer la transition vers une économie faible en carbone, y compris rendre les véhicules zéro émission plus abordables et encourager l’efficacité énergétique en subventionnant les travaux de rénovation. Enfin, les villes et les communautés auront la possibilité de profiter du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral, qui permettra un transfert ponctuel de 2,2 milliards de dollars destinés à des projets d’infrastructures. L’argent ne transitera pas par les gouvernements provinciaux ou territoriaux, ce qui garantira un lien plus direct entre le gouvernement fédéral et les municipalités.

Télécharger le document complet du budget