Moderniser les services sociaux pour qu’ils favorisent une plus grande inclusion

Quel est l’enjeu?

Des études montrent que les gens qui font partie de réseaux sociaux ont davantage confiance en eux, ont une meilleure estime d’eux-mêmes et ressentent une plus grande satisfaction face à leur vie.

Les réseaux sociaux procurent un soutien pratique et émotif, en plus de permettre de profiter d’occasions au sein de sa communauté et de ressentir un sentiment de réciprocité. La participation sociale est indispensable pour se réaliser et vivre de l’amour et du bonheur.

Le Catalyseur

<< Comment repenser les rôles pour ne pas simplement répondre à des besoins essentiels, comme se vêtir, se loger et manger, mais aussi voir à ce que les gens puissent se réaliser et avoir accès à de l’amour et de la beauté? >>

— Gord Tulloch, PosAbilities

PosAbilities a fait équipe avec deux autres organismes pour créer une nouvelle plateforme appelée « Degrees of Change » dans le but d’investir conjointement en recherche et développement de nature sociale pour trouver des solutions novatrices qui permettront aux personnes avec une déficience de vivre des vies plus riches.

À cette fin, posAbilities a établi une série d’éléments stratégiques nécessaires pour « moderniser » les services sociaux actuels, notamment :

1) ajouter une composante de recherche et développement de nature sociale à la prestation de services afin que l’expérimentation de nouvelles approches devienne la norme;

2) s’occuper des besoins situés plus haut dans la pyramide, comme la beauté, la réalisation de soi et l’amour;

3) intervenir au niveau du voisinage et de la communauté pour développer et renforcer les liens sociaux;

4) utiliser et mobiliser le pouvoir des actifs et des réseaux non officiels;

5) créer des plateformes, dans certains cas à l’aide d’Internet, qui permettront de rassembler et d’unir les gens, au lieu de compter sur des services professionnels.

À propos de posAbilities

PosAbilities est un fournisseur de services de la région de Vancouver qui propose aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle, et à leur famille, des mécanismes de soutien. Les services sont financés par le gouvernement et ressemblent aux programmes et services offerts dans l’ensemble du Canada (p. ex. des programmes d’intégration communautaire, du soutien à domicile, des services de proximité, des services d’emploi, etc.). Mais l’organisme se démarque grâce à sa volonté de remettre en question le statu quo fournisseur de service + client, qui ne permet pas aux gens avec une déficience de se réaliser à la hauteur de leurs attentes et de leurs besoins.

Voici des exemples de projets soutenus par posAbilities :

Building Caring Communities est une « vitrine » composée d’équipes provenant de différents organismes qui s’efforce de mettre des gens avec une déficience intellectuelle en contact avec des personnes, des endroits et des activités qui pourront leur procurer un sentiment d’appartenance. L’objectif consiste à améliorer la contribution et les relations sociales, mais aussi à développer la résilience et l’interdépendance d’un point de vue personnel.

Kudoz est une « plateforme d’expérience », un peu comme AirBnB ou Uber, qui bâtit un pont entre des personnes avec une déficience intellectuelle et des membres de la communauté qui sont prêts à donner une heure ou plus de leur temps chaque mois pour se consacrer à une passion (p. ex.la sculpture sur pierre, la composition musicale, le blogage vidéo, les cascades, l’analyse des nouvelles, etc.). Kudoz a été désigné pour pallier le manque d’expériences.

Real-Talk est un projet/prototype de santé sexuelle qui s’adresse aux personnes avec une déficience intellectuelle et à ceux et celles qui les soutiennent. Des conversations honnêtes sur l’amour, la séduction, la sexualité et les relations amoureuses sont organisées dans le cadre du projet.

Que se passe-t-il maintenant?

PosAbilities est un exemple d’organisme novateur élaborant des solutions qui méritent d’être développées davantage pour avoir plus d’impact.

Les organismes de services sociaux dépendent habituellement d’un financement conventionnel pour offrir leurs programmes et services. Ce secteur doit évoluer, mais il existe actuellement très peu d’incitatifs ou de financement pour innover. Les pratiques ont donc peu tendance à évoluer et des questions, des valeurs et des suppositions importantes demeurent inexplorées.

Le secteur des services sociaux doit recevoir plus de soutien pour pouvoir innover. Au lieu d’avoir recours à d’anciennes solutions pour résoudre des problèmes modernes, de nouvelles méthodes doivent être utilisées pour étudier les enjeux sociaux et trouver des solutions.

Les organismes comme posAbilities ont besoin de financement, non seulement pour étudier des questions complexes et élaborer des prototypes de nouvelles pratiques, mais aussi pour mettre ces prototypes à l’essai jusqu’à ce qu’ils puissent être mis en oeuvre.

Le Canada travaille sur une stratégie pour créer un écosystème d’innovation sociale et de finance sociale qui permettrait de mieux soutenir des projets comme celui-ci. Visitez sisfs.ca pour en savoir plus.

Vous pouvez aussi en apprendre plus sur la manière dont une approche « écosystémique » peut aider à relever des défis de taille.

La fondation McConnell a octroyé une subvention de 300 000 $ à posAbilities par l’entremise du Fonds d’innovation sociale. Elle lui a aussi offert du mentorat dans le cadre de son Programme d’apprentissage en innovation sociale.